Quelles solutions de téléassistance choisir ?

La téléassistance est une aide technique fournie aux seniors afin de vite les secourir en cas d’urgence. Aujourd’hui, la majorité des personnes âgées choisissent de vieillir à domicile et dans de meilleures conditions de vie. Ce dispositif leur offre une certaine liberté de mouvement et un suivi particulier de leur évolution à la maison.

Quelles solutions de téléassistance choisir ?

Qu’est-ce que la téléassistance pour séniors ?

Le principe de la téléassistance consiste à relier une personne âgée à un centre d’appels grâce à un dispositif composé d’un émetteur. Ce peut être un bracelet, un médaillon ou un boîtier que l’intéressé porte sur lui, ou qui est installé chez lui ou encore qu’il garde en sa possession lors de ses déplacements. Ce dispositif électronique intelligent a pour but de lancer une mesure rapide d’urgence en cas de problème (chute, malaise ou accident).

Le service fonctionne 7j/7 et 24h/24 afin d’assurer une veille permanente. Il permet également de mettre en place un service d’écoute psychologique pour rassurer le senior et mettre sa famille en confiance. Grâce à cela, les bénéficiaires sont très bien suivis et maintenus au sein de leur espace familier.

Quelle solution de téléassistance choisir ?

En fonction des technologies utilisées, il existe trois principales formules de téléassistance :

La téléassistance à domicile

Elle fonctionne grâce à un boitier émetteur porté en pendentif ou en bracelet par la personne assistée. Certains modèles sont mécaniques : l’utilisateur devra donc appuyer sur un bouton pour lancer l’alerte. D’autres par contre sont munis d’une alerte automatique en cas de chute. Tous les modèles sont étanches et peuvent être conservés sous la douche. Mais il est conseillé de les enlever la nuit avant de dormir.

La téléassistance active

Ce système repose sur l’installation des capteurs infrarouges de mouvement installés à l’intérieur de la maison. Une alarme se déclenche lorsqu’un mouvement anormal brusque se produit. Le transmetteur envoie un signal à l’entourage du senior et/ou au centre téléphonique. Il est particulièrement indiqué dans le cas des personnes à mobilité réduite.

La téléassistance mobile

La téléassistance mobile utilise les technologies du GPS et du GMS (portable mobile, montre ou bracelet) pour assurer une surveillance permanente aux bénéficiaires qui s’éloignent de leur domicile pour diverses raisons. L’alerte se déclenche à la suite d’une chute, à l’enregistrement d’une immobilité prolongée ou par pression sur un bouton. Un contact vocal est automatiquement établi avec un proche ou un opérateur téléphonique, suivi d’une transmission simultanée des coordonnées géographiques de la personne âgée en difficulté.

Toutes ces formules de téléassistance peuvent être accompagnées d’une assistance médicalisée dédiée, opérée par un médecin, et d’une aide à la prise des médicaments.

La meilleure option de téléassistance suivant les conditions de vie du senior

Si la personne âgée passe la quasi-totalité de son temps à domicile, et qu’elle ne souffre pas de troubles cognitifs, la téléassistance à domicile avec un bouton d’alarme est bien adaptée. Une fonction automatique est toutefois plus sécurisante en cas de chute brutale avec perte de connaissance.

Si le senior souffre de troubles cognitifs et ne souhaite pas porter un pendentif d’appel (certaines personnes le considèrent comme stigmatisant), la téléassistance active est conseillée avec des capteurs de mouvements. Pour un senior mobile, qui sort souvent de son domicile, la solution de géolocalisation est la mieux adaptée.

La configuration du domicile (risque d’accident élevé ou pas), l’hygiène de vie, le budget, la distance du service d’appel et le réseau d’intervention (SAMU ou médecin personnel) sont à considérer pour mettre en place un dispositif de téléassistance.

Budget pour un service de téléassistance

En dehors de quelques opérateurs de téléassistance qui proposent un service libre de tout engagement de durée, la plupart fonctionnent sur la base d’un abonnement annuel. Les tarifs varient de 20 à 60 euros le mois, en plus du coût d’installation. La tarification des appels doit être bien étudiée car elle peut alourdir les frais en cas de numéro surtaxé.

En outre, avant tout engagement auprès d’un opérateur, vérifiez si le prestataire bénéficie d’un agrément de services à la personne attestant de sa légitimité et de la qualité de ses services. Le bon fonctionnement du dispositif installé ainsi que le mécanisme de tests réguliers doivent être constamment vérifié pour vite détecter toute défaillance dans le système.

Partagez
Tweetez
+1
Partagez