Comment parler de la téléassistance à un proche ?

Alternative au placement en maison de retraite, la téléassistance souffre encore de nombreuses idées reçues et demeure parfois un sujet difficile à aborder au sein d’une famille. Il s’agit pourtant d’un service pratique qui offre une protection efficace pour les personnes âgées en perte d’autonomie, tout en leur permettant de continuer à profiter de leur foyer. Zoom sur quelques judicieux conseils qui vous permettront d’expliquer clairement ce que représente une téléassistance à un potentiel bénéficiaire…

La téléassistance : qu’est-ce que c’est au juste ?

Expliquez d’abord à la personne concernée (documentation à l’appui dans l’idéal, car celle-ci permet d’avoir un aperçu visuel complémentant les explications) en quoi consiste une téléassistance. Il ou elle pourra ainsi avoir un aperçu général du concept. La téléassistance est un dispositif utilisé par pas moins d’un demi-million de personnes âgées domiciliées sur le territoire français. Elle s’adresse principalement à des individus en perte d’autonomie et âgés en moyenne de 80 ans. Elle prend la forme d’un bijou 100 % étanche (généralement un pendentif ou un bracelet) porté en permanence et connecté à distance à un boitier électronique de téléassistance (couvrant un espace d’environ 80 m²) installé dans une des pièces du logement. En cas d’urgence, il suffit au bénéficiaire d’exercer une simple pression sur son bijou connecté pour envoyer un signal d’alarme au boitier et entrer ainsi en contact, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, avec un centre de téléassistance.

La téléassistance constitue ainsi une solution permettant de continuer à vivre dans un cadre convivial, familier mais également sécurisé malgré les divers problèmes de santé ou de dépendance liés à l’âge.

Au cœur du système : le centre de téléassistance

Parlez-lui ensuite du rôle du centre de téléassistance. Le délai standard entre la pression sur un bijou de téléassistance et la mise en contact vocal avec un téléassistant du centre qui lui est lié est de 3 à 5 minutes maximum. Ce téléassistant, homme ou femme, est formé spécialement pour l’accompagnement des individus âgés en perte d’autonomie. Après s’être informé du problème rencontré par le porteur du bijou, ledit opérateur appelle, soit les secours s’il s’agit d’une urgence (hospitalière ou autre…), soit un proche (désigné au préalable lors de la souscription à la téléassistance) s’il s’agit d’un problème mineur, afin que ceux-ci interviennent sur les lieux.

Une forme plus attractive…

Votre proche concerné par la question peut afficher certaines réticences à porter un bijou connecté au design quelque peu austère. Certaines sociétés de téléassistance tentent justement aujourd’hui de dépoussiérer la forme du dispositif en proposant des bijoux connectés encore plus discrets, à l’aspect plus esthétique et aux formes plus diversifiées. Ceintures, colliers, montres, bracelets aux designs modernes et pendentifs plus discrets rendent ainsi plus facile l’acceptation d’une téléassistance par un futur bénéficiaire. Par ailleurs, pour les personnes âgées pouvant se déplacer à l’extérieur, il existe depuis peu des téléphones mobiles connectés au centre de téléassistance.

Des aides financières pour le bénéficiaire

Autre atout de taille : la téléassistance permet à ses adhérents de bénéficier d’un crédit d’impôt correspondant à la moitié du budget annuel de cette prestation. Elle permet également de bénéficier d’aides financières liées à l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) qui permettent de couvrir une partie de l’abonnement mensuel de téléassistance. Dans certains cas, la prise en charge du coût de l’abonnement ou de l’installation du dispositif peut aussi se faire directement par les mairies.

Partagez
Tweetez
+1
Partagez