Age et autonomie : comment ne pas être dépendant financièrement ?

Le vieillissement de la population française et les problèmes liés à la perte d’autonomie sont des sujets qui reviennent de plus en plus dans l’actualité.
Il faut dire qu’en 2040, 30% de la population sera âgée de soixante ans et plus. Alors, comment s’y préparer ?

Les solutions collectives

Selon la Dress (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), les pouvoirs publics ont dépensé un peu plus de 21 milliards d’euros pour supporter le coût de la perte d’autonomie de nos aïeux en 2011. En 2060, il faudra trouver 14 milliards supplémentaires pour couvrir ces mêmes besoins qui sont estimés à 35 milliards d’euros.

Age et autonomie : comment ne pas être dépendant financièrement ?

Les Français seront donc sollicités pour participer financièrement à cet effort pour prendre en charge nos aînés qui sont dépendants. Or, actuellement, les familles ont directement déboursé 7,2 milliards d’euros en 2011 pour venir en aider à un de leur proche, ce qui représente une moyenne de 1000 euros par mois. Mais il ne s’agit que d’une chiffre moyen, car il existe d’énormes disparités en fonction de la sévérité de la perte d’autonomie et de la forme qu’elle revêt.

La solution individuelle

Cette dépense qui pèse sur les ménages devrait immanquablement s’alourdir. Pour y faire face, il est donc vivement recommandé d’opter pour la souscription d’une prévoyance dépendance. Il s’agit d’une assurance qui est proposée par pratiquement toutes les compagnies et qui permet d’être couvert d’un point de vue financier sur la perte d’autonomie.

Bien évidemment, il existe de très grandes disparités de tarifs et de garanties. Pour vous aider dans votre démarche ou tout simplement pour vous renseigner, il est recommandé de vous faire épauler par un professionnel tel que le Cabinet Wilhelm. Installé de longue date à Lons, ce courtier propose ses services pour cerner vos besoins et dénicher le meilleur tarif (cotisation dès 30 euros) grâce à un réseau de partenaires privilégiés composés de 17 compagnies d’assurances.

Pour en savoir plus :

Partagez
Tweetez
+1
Partagez